Nantes

Entre autres, découvrez lors de votre séjour au Village Vacances La Lande du Moulin :

Le Château des ducs de Bretagne :
Forteresse et résidence princière (XVème-XVIIIème siècles) bâti sous François II, duc de Bretagne et de sa fille Anne, reine de France de 1491 à 1514.
Le château abrite aujourd’hui un musée qui, comme le bâtiment, appartient à la Ville de Nantes. Les collections de ce musée évoquent à la fois l’histoire de la ville mais aussi les arts et traditions de la région nantaise et de toute la Bretagne historique.
Plus d’infos sur le Château des ducs de Bretagne

La cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul (XVème-XIXème siècles) :
Commencé en 1434, sous l’impulsion de Jean V, duc de Bretagne. De style gothique tardif. Achevée seulement en 1891. La cathédrale est certainement l’un des plus beaux monuments de la cité. Sa lumière intérieure et l’élancement de ses voûtes sont remarquables. La première cathédrale date du second quart du VIème siècle mais elle fut incendiée par les Normands. La cathédrale actuelle – hormis la crypte romane qui date du XIème siècle – a été entreprise au XVème siècle. Au fil des siècles, la cathédrale a été l’objet de multiples transformations jusqu’en 1972 où un terrible incendie détruisit toute la charpente.

L’île Feydeau :
Architecture et urbanisme témoins des Lumières (XVIIIème siècle) les immeubles aux façades sculptées ont été construits dans la seconde moitié du XVIIIème siècle. Coupant en deux l’ancienne île de la Saulzaie, actuelle île Feydeau qui perd son statut d’île lors des comblements des bras de la Loire, la rue Kervégan tient, depuis 1798, son nom du 88ème maire de Nantes, premier magistrat de 1789 à 1791, réélu en 1797. Au XVIIIème siècle, vingt-quatre riches Nantais décident de créer un nouveau quartier sur la grève de la Saulzaie.

Le quartier Graslin et son théâtre :
Projeté et réalisé à partir de la fin du XVIIIème siècle par l’architecte M. Crucy, le théâtre tient une place centrale dans le quartier.
La longue dédicace gravée sur les pans de la façade indique que le bâtiment a été édifié « sur les dessins de Mathurin Crucy, architecte-voyer de Nantes ».
C’est peu pour signifier tout ce que lui doivent le théâtre Graslin et sa place, indissociables.

Le passage Pommeraye :
Inauguré en 1843, ce lieu de commerce et de promenade est un des plus beaux passages couverts du XIXème siècle. Deux plaques apposés aux entrées du passage Pommeraye, rues Santeuil et de la Fosse, présentent l’oeuvre du notaire Louis Pommeraye.
Depuis son ouverture le 4 juillet 1843, la caverne lumineuse, édifiée par les architectes Jean-Baptiste Buron et Hippolite Durand-Gasselin, est considérée comme un des plus beaux passages couverts du XIXème siècle.

A voir : les fameuses « machines de l’île » et l’éléphant, à la croisée des « mondes inventés » de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes, sur le site exceptionnel des anciens chantiers navals.

Visiter le site très documenté de l’office du tourisme de Nantes